fbpx
Amadeus University subscribe Now
Ou en est le marketing digital des hôtels?

Ou en est le marketing digital des hôtels?

Une analyse de Buuteeq et Killer Infographics pointe l’actualité du marketing digital des hôtels. En 2000, seul 1% des réservations d’hôtels avaient lieu en ligne contre 50% en 2010.

Parmi les enseignements clefs de l’étude menée par Buuteeq et Killer Infographics, on retiendra que les réservations en ligne depuis son propre site web coûtent moins cher à l’hôtelier (entre 2 et 6 $ par réservation) que par le biais des agences de voyage en ligne (40 à 12 $) ou des centrales de réservation téléphoniques (6 à 10 $).

Bien qu’on sache que peu de clients réservent par le biais des réseaux sociaux, la présence des hôteliers sur ces réseaux augmente leur popularité, et donc leurs réservations, tandis que ceux qui n’y sont pas ont tendance à perdre des réservations potentielles.

Les hôtels qui permettent le ‘partage social’ (bouton ‘J’aime’ pour Facebook, ‘Tweeter’ pour Twitter ou ‘+ 1’ pour Google +) ne sont que 40 %, alors que 12 % d’entre eux ont constaté une augmentation des pages visitées de leur site. En moyenne, les hôtels ne permettant pas le partage ont perdu en moyenne 2% de leurs pages visitées au cours des 3 derniers mois. Il est pourtant simple de mettre en place les outils de ‘partage social’ sur un site web.

Concernant l’activité des hôtels sur Facebook, les contenus les plus recherchés par les utilisateurs sont les caractéristiques de l’hôtel (photos, chambres…), les jeux-concours, les événements et actualités de l’hôtel, le tourisme local et enfin les offres spéciales.

Si l’implication des hôteliers sur les médias sociaux est croissante, Buuteeq souligne que nombreux sont les hôteliers à ne pas s’être encore investis sur ces médias.

CATEGORIES
Share This
AmicaleMag

GRATUIT
VOIR