fbpx
Les hôtels des Caraïbes remplacent les dîners buffet par des dîners à la carte

Les hôtels des Caraïbes remplacent les dîners buffet par des dîners à la carte

Les hôtels des Caraïbes pourraient devoir supprimer les commodités telles que les buffets et les stations de boissons et réduire la capacité d’accueil des restaurants à la carte afin d’attirer les clients post -COVID-19 , suggèrent deux experts de l’hôtellerie.

Au lieu de cela, ils devront trouver des moyens créatifs pour s’occuper des clients, comme servir le dîner dans des endroits isolés sur la plage, disent Emile Gourieux et Rico Louw, cadres supérieurs de STR, une entreprise basée au Tennessee, aux États-Unis, qui suit les données de l’offre et de la demande plusieurs secteurs du marché, y compris l’hôtellerie mondiale.

«Nous ne reviendrons peut-être jamais comme d’habitude, comme nous l’avons compris auparavant. Des choses comme le petit déjeuner buffet peuvent ne jamais être revues. Il y a donc beaucoup de choses que nous devons repenser », explique Gourieux, directeur du développement des affaires du secteur hôtelier de STR au Canada, au Mexique et dans les Caraïbes. «Au moins au tout début de la guérison, lorsque les gens reviendront, les gens se méfieront des contacts étroits. Ainsi, les hôtels qui réussiront et prospéreront seront ceux qui trouveront un moyen de lutter contre cette anxiété. Donc, plus d’options de restauration en chambre pour les familles, beaucoup de formules tout compris ont différentes options de restauration où vous avez le buffet, ça va être difficile. Même à la carte, ils vont devoir réduire de moitié leur capacité pour permettre cette distanciation [sociale]. Donc, là où les hôtels peuvent ajouter de la valeur au confort et à la confiance, ce sera un plus.

«Un buffet peut être totalement hors de question en termes de progrès, [il en sera de même] des minibars», ajoute Louw, responsable de compte senior et liaison client chez STR.

Gourieux et Louw sont les invités du dernier épisode d’une série de podcasts produite par l’Organisation du tourisme des Caraïbes (CTO), intitulée COVID-19: The Unwanted Visitor , où ils discutent de ce à quoi pourrait ressembler le secteur de l’hôtellerie caribéenne au lendemain du coronavirus crise qui a pratiquement stoppé le tourisme.

Le podcast est disponible sur plusieurs plateformes, dont Anchor et Spotify, ainsi que sur la page Facebook du CTO.

Les deux cadres supérieurs soulignent l’énormité du défi à venir pour le secteur hôtelier de la région, qui a enregistré un taux d’occupation inférieur à 6% au cours de la semaine du 12 avril et une baisse des revenus de plus de 80%.

Ils disent qu’il est difficile de prédire quand les arrivées reviendront à leurs niveaux d’avant la pandémie, notant que sur la base de plusieurs facteurs, y compris le transport aérien, il pourrait s’écouler jusqu’à trois ans avant que la parité soit atteinte.

Les experts STR disent que la pandémie mondiale aura un impact sérieux sur les poches des gens et la confiance pour voyager.

«Chaque fois que quelqu’un éternue ou tousse dans un avion ou dans un restaurant, ou n’importe où près de chez vous, tout le monde va devenir un peu nerveux», explique Gourieux.

CATEGORIES
Share This
AmicaleMag

GRATUIT
VOIR