fbpx
Entretien des chambres et du linge 

Entretien des chambres et du linge 

 

L’entretien des chambres dans les hôtels ne déroge pas à la règle d’adaptabilité. L’utilisation de produits polluants et la surconsommation poursuivent leur déclin face aux exigences écologiques de plus en plus pressantes. Tour d’horizon des nouvelles tendances.

Les femmes de chambre doivent sans cesse s’adapter aux évolutions des techniques de nettoyage dans les hôtels et les hôtels-restaurants.Dans un environnement de plus en plus réglementé, de nouveaux impératifs se sont imposés aux gouvernantes :

  • Faire des économies,
  • Proposer des conditions de travail ergonomiques aux femmes de chambre
  • Tenir compte de l’environnement en privilégiant des produits certifiés écologiques.

Les produits d’entretien en chambre les plus couramment utilisés sont les détartrants et les détergents. En cas de désinfection d’une chambre, pratique davantage dévolue aux personnels officiant dans les hôtels d’aéroports ou les centres de vacances, le détergent désinfectant utilisé n’est pas éco-labellisé. « Cest antinomique, Un produit désinfectant ne peut pas être éco-responsable. »

Les centrales de dilution, une méthode innovante

Jusqu’à présent, les produits ménagers étaient contenus dans de grands bidons lourds à porter et dont le dosage avec l’eau se faisait de façon approximative. Progrès oblige, l’émergence et la démocratisation de l’utilisation des centrales de dilution pourraient régler bien des problèmes.

Le principe est simple : des poches en plastique transparentes d’un ou deux litres contenant différents produits d’entretien sont insérées dans la centrale, un tuyau rattaché à la poche permettant de faire couler le produit dilué dans un seau d’eau.

Le surdosage de produit entraîne une surconsommation, donc un coût financier inutile ainsi qu’une charge de travail supplémentaire pour les équipes de nettoyage au moment du rinçage. Sans oublier que le système de poches hermétiques est un bon moyen pour le personnel de chambre de ne pas entrer en contact avec les liquides d’entretien parfois nocifs (contact avec la peau, éclaboussures dans les yeux, etc.).

Le nettoyage à la vapeur est une autre option présentant certains avantages. Premièrement, il remplace les produits d’entretien et présente des caractéristiques optimales du point de vue écologique.

 Le perchloroéthylène et les solvants en perte de vitesse

Autre domaine où les progrès ont été considérables, l’entretien du linge. Il faut tout d’abord avoir conscience qu’aujourd’hui, très peu d’hôteliers traitent encore leurs draps, privilégiant la location entretien via des grosses structures. Ensuite, il est difficile pour les gouvernantes de passer à côté d’un phénomène qui s’est peu à peu démocratisé au point de devenir incontournable : l’aquanettoyage.

Cela n’a pourtant pas empêché son utilisation massive dans les pressings durant de nombreuses décennies. Mais un changement de paradigme salvateur s’est opéré depuis quelque temps, favorisé par un arrêté datant de 2012 qui prévoit une interdiction progressive, dans les pressings, des machines existantes fonctionnant au perchloroéthylène.

Mais en quoi consiste véritablement cette méthode ?

Elle se découpe déjà en trois phases : le nettoyage, le séchage et la finition des textiles et des vêtements. « D’abord, de l’eau et des produits spécifiques, type lessives et adoucissants, sont requis pour la phase de nettoyage. Alors que le nettoyage à sec consomme entre 250 et 400 litres d’eau, l’aquanettoyage en requiert de 50 à 70 », . Intervient alors le séchage. Les vêtements et textiles sont insérés dans un séchoir muni de sondes chargées de calculer le taux d’humidité résiduel. Pour un costume, il est conseillé de conserver entre 25 et 30 % de taux d’humidité résiduel. Grâce aux capteurs, la machine s’arrête donc lorsque ce taux est atteint. « Cette humidité permet de remettre le costume en forme sur un mannequin.S’il est trop sec, le costume rétrécira. En revanche, la fourrure et le cuir ne peuvent pas être traités avec l’aquanettoyage.»

Cette méthode permet en outre aux vêtements de conserver leur couleur originelle et leur éclat.

 

CATEGORIES
Share This
AmicaleMag

GRATUIT
VOIR