fbpx
Covid-19 : les décideurs du digital sont (relativement) optimistes

Covid-19 : les décideurs du digital sont (relativement) optimistes

Quel est le moral des décideurs du tourisme et de l’e-tourisme, en pleine crise du Covid-19 ? Pour en prendre la mesure, en toute simplicité, nous avons interrogé les membres du Club Tourisme et Technologie (CTT), dont L’Echo touristique est partenaire. Résultats : 48% des répondants anticipent la reprise au second semestre 2020, et 45% au premier semestre 2021. « Les entreprises qui sont positionnées sur la France voient sans doute davantage la reprise d’ici six mois, commente Charles-Edouard Girard, cofondateur de la plateforme HomeExchange, et membre du Think Tank CTT. Celles qui s’appuient sur des destinations à l’international, plutôt d’ici un an. A travers ce baromètre, nous ressentons un certain optimisme des décideurs, qui veulent fondamentalement croire en des jours meilleurs, tout en pariant sur la résilience du secteur. Les Français ne vont pas renoncer à leurs vacances et à leurs autres déplacements du jour au lendemain. »

Dans l’immédiat, la période actuelle reste très difficile pour les décideurs interrogés. Le chômage partiel concerne 69% des entreprises interrogées, aux profils très diversifiés (lire l’encadré). Dans le détail, 80% ou plus des équipes sont au chômage partiel pour un tiers des répondants. Sur le mois de mars, 41% des sociétés ont récupéré moins de 5% de leur business, en comparaison avec mars 2019. « Le secteur a besoin d’aides pour traverser cette crise inédite », ajoute Charles-Edouard Girard.

Quels sont les éléments déclencheurs de la reprise ?

Quel sera l’élément déclencheur principal de la reprise d’activité ? La question divise : la mise au point d’un traitement (34,5%), d’un test fiable de dépistage (24%), d’un vaccin (21%). Une personne sur cinq table sur d’autres raisons d’un déclic, comme les débuts du déconfinement pour la France, à compter du 11 mai.  « Quant aux destinations avec transport, elles dépendent des ouvertures respectives des frontières et des mesures sanitaires », rappelle un répondant.

« Le climat d’incertitude pèse sur nos activités. Nous observons aussi une hypersensibilité des voyageurs aux annonces du gouvernement. Le trafic web et les conversations (avec les internautes, NDLR) augmentent quand un signal positif est adressé aux Français. » Le prochain message positif est-il… imminent ? Le Premier ministre Édouard Philippe dévoile aujourd’hui à l’Assemblée le plan de déconfinement « progressif, réversible et adaptable » mis en place le 11 mai, avec une reprise graduelle des transports. Pour les hébergements touristiques, l’heure de la reprise sonnera vraisemblablement en juin.

CATEGORIES
Share This
AmicaleMag

GRATUIT
VOIR